Panier 0
300_____ALICE_315

Alice au jeu du portrait chinois , , , , , , ,

Dans Alice au jeu du portrait chinois, Françoise Kerisel retrace la relation à la fois conflictuelle et créatrice entre Lewis Carroll, le célèbre auteur de l’ouvrage Les Aventures d’Alice au pays des merveilles, et Alice Liddell, la petite fille qui inspira le personnage, alors âgée d’une dizaine d’années. Deux trajectoires se croisent : celle de Lewis qui, au gré de sa fantaisie, remodèle Alice avec ses costumes chinois pour alimenter sa création artistique ; et celle d’Alice qui, prise à son jeu, veut garder son identité. Comment Alice a-t-elle vécu le fait d’être le support de la création de Lewis ?

 

 

14,22€

Jeu vertigineux des points de vue, jeu des portraits… Multiplicité des modes d’expression : lettres, billets, poème… Dans ce texte polyphonique, Françoise Kerisel fait apparaître comment Alice Liddell s’est réappropriée son identité par la peinture de son propre imaginaire. La Chine, ce pays de fiction et de déguisement dans les mises en scène de Lewis, devient, avec Alice, un lieu de dévoilement et de vérité. Alice au jeu du portrait chinois est un haïbun – texte poétique en prose où s’insèrent des tercets (haïkus, 5/7/5). Grâce à cette forme littéraire originaire de Chine, la quête de soi d’Alice Liddell trouve un écho dans une parole poétique qui accompagne le chemin d’émancipation de la jeune fille jusqu’à ce qu’elle accède à sa propre signature.

 

Nombre de pages

56

Auteur(s)

Françoise Kérisel / Roxane Pisseau

Format

11 x 18 Olin Regula Ivoire /NB

Soyez le premier à donner votre avis “Alice au jeu du portrait chinois”